Voici un sujet sensible que je souhaite partager avec vous:

Il y à quelques mois une entité est venue chez moi et m’a fait part de sa présence durant plusieurs semaines et de diverses façons.
Cela à commencé un soir, lorsque j’ai vu une silhouette dans l’encadrement de la porte de ma chambre. Je la voyais qui m’observait mais je n’ai pas eu peur car je sentais de l’amour émaner d’elle, sans savoir qui elle était.
Quelques jours plus tard, j’étais dans mon lit et j’ai senti quelqu’un s’asseoir à côté de moi. Là, j’étais à la fois surprise et un peu effrayée car c’était la première fois que je vivais cela.
La semaine suivante, je me couche ,puis pendant la nuit  me réveille , serre dans mes bras mon conjoint et me rendort. En me réveillant le matin, je me lève et trouve mon conjoint couché sur le canapé. Surprise, je lui demande pourquoi il s’est levé pour aller dormir sur le canapé ? Il me répond qu’il s’est couché très tard et que pour ne pas me réveiller, il à préféré passer la nuit sur le canapé.
Je lui dis que ce n’est pas vrai, qu’il a dormi avec moi puisque je me souviens très bien  lui avoir fait un câlin ! Il m’affirme que non.
La question se pose donc :  qui ai je serré dans mes bras ?
De plus ,il se passe quelque chose de bizarre avec le disjoncteur. La nuit, il se met à faire tout un tas de bruits comme si quelqu’un jouait avec tous les boutons ! Et ceci s’accentue à chaque fois que je médite et voyage là-haut!
Je vous avoue avoir dormi pendant 3 semaines avec la lumière allumée !!
Une amie connectée me propose de passer chez moi pour m’aider à comprendre ce qu’il se passe. À peine arrivée, elle me dit qu’elle ressent une entité joueuse, enfantine.
Elle me demande si j’ai déjà avorté. Les larmes montent. Oui, j’ai avorté à l’âge de 19 ans, il y à 10 ans.
Voilà mon conjoint rassuré, se dire que l’entité qui est chez nous, est un enfant lui fait déjà moins peur. De mon côté, je suis à la fois rassurée et complètement chamboulée ! Que dois je faire pour lui ? Comment l’aider ?

Au début , je trouve bizarre qu’il ne me fasse ressentir sa présence que maintenant, mais mes guides me font comprendre que si je ne l’entends que maintenant c’est que c’est seulement depuis peu que j’ai appris à écouter.
Durant quelques temps, plus rien.
En mai, je quitte ma maison durant 3 semaines pour faire des stages.
1er jour de stage de chamanisme, nous partons en voyage en conscience modifiée. Je me retrouve donc là-haut, je sens un rayon lumineux qui vient me chercher mais au moment de partir plus loin, je sens une main qui m’attrape le bras ! Sur mon corps physique ! Je sors immédiatement de ma transe et regarde à côté de moi : personne !
J’explique à la Chamane ce qu’il vient de se passer, elle me répond qu’il faut me débarrasser de ça, sinon je ne pourrais pas avancer sur le stage.
Elle me propose donc un soin le soir même.
Le soir venu, on s’installe à peine qu’elle me dit:  » Je vois un avortement et l’âme d’un enfant qui est restée coincée. C’est un garçon, il est là sur ton dos !  »
Pfiouu vous n’imaginez pas tout ce qui se passe dans ma tête à ce moment là !
Elle me dit qu’il faut que nous l’emmenions dans la lumière, là où est sa place.
Nous avons donc fait ce travail, en lui souhaitant d’être dans la paix et l’amour.

Le soir même, je me sens libérée d’un poids énorme ! Comme si d’un coup j’avais beaucoup plus de place à l’intérieur de mon corps.
Je n’ai plus été embêtée depuis.
Je pensais donc que c’était réglé, jusqu’à il y à 15 jours!

Je suis allée voir Marie F., une femme formidable qui fait des soins énergétiques avec l’aide de sa guide.
(Soin merveilleux qui continue d’agir chaque jour, mais je vous en parlerai plus en détail dans un autre article.)
Dès le début du soin, elle me dit : » je sens l’âme d’un petit garçon qui n’a pas pu venir s’incarner, il est bloqué ! »
Larmes.
Je lui raconte donc toute l’histoire et lui dis ne pas comprendre car je l’ai déjà envoyé dans la lumière. Elle me dit qu’il attend d’avoir un prénom pour partir. Que sans ce prénom, il n’est pas reconnu et ne peut pas être appelé par les anges.
Elle me propose plusieurs prénoms: thomas, nicolas, mathieu…
Dans ma tête une voix me souffle fortement: » Charlie »
Mon fils s’appelle Charlie.
C’est bizarre,c’est un prénom auquel j’avais pensé pour ma fille .Je ne l’avais finalement pas appelée comme ça, car depuis mon ventre ,elle m’avait soufflé le prénom qu’elle désirait.
Marie.F continue de faire mon soin et à la fin me demande: » quel âge à ton aîné? »
Je lui répond que ma fille à 7 ans. Elle me dit: « non, ton aîné ? »
Ah… ok, mon aîné Charlie à 10 ans, ma fille 7 et mon dernier 5.
-« Combien as tu d’enfants? »
– « 3. J’ai 3 enfants. »
Voilà depuis j’ai discuté avec Charlie, mon fils, pour lui expliquer pourquoi je n’avais pas pu l’accueillir.Et surtout depuis que je l’ai vraiment reconnu dans mon coeur, il va pouvoir continuer à avancer sur les autres plans.

Cet article est une idée de Charlie, afin d’aider les petites âmes coincées entre deux plans.
Je tenais à partager cela avec vous, mais je tiens également à rassurer toutes les femmes qui ont été obligées d’avorter. Nous ne pouvons pas toujours accueillir un petit être pour des milliers de raisons diverses et il ne faut surtout pas culpabiliser. Je pense que c’est une épreuve de notre chemin de vie comme cela fait partie du chemin de vie de cette petite âme.
Et pour finir je souhaite vous parler d’une amie qui elle aussi à avorté.
Elle à vécu son avortement en pleine conscience et à fait de cette petite âme, un de ses guides. Aujourd’hui ,elle communique avec elle, et elles s’aident mutuellement.

Voilà j’espère que ce témoignage aidera peut être quelques personnes.

Charlie et moi , vous embrassons de tout notre coeur.
Avec tout mon amour.
Durgâ
ob_1db53bc7335f1e9930250d9d30fec382_p1010789